La médecine manuelle

La médecine manuelle

Une approche globale pour remettre le corps en mouvement

La médecine manuelle s'intéresse aux troubles fonctionnels de l'appareil locomoteur, notamment la colonne vertébrale. Sa pratique se base sur des traitements manuels sur les articulations aussi bien au niveau axial (rachis et bassin) que périphérique (extrémités).

La médecine manuelle est une thérapeutique ancienne dont les premières traces écrites remonteraient entre 5000 et 4500 av. JC, notamment dans l’Egypte ancienne et la médecine chinoise. Comme toute approche médicale elle nécessite une rigueur diagnostique et thérapeutique basée sur une bonne connaissance de l’anatomie et de la physiologie du corps humain, à laquelle s’ajoute une prise en charge globale du patient, notamment de son environnement bio-psycho-social.

La médecine manuelle regroupe donc les thérapeutiques manuelles et fonctionnelles ainsi que le diagnostic des dysfonctions concernant le corps humain, en particulier l’appareil locomoteur, notamment la colonne vertébrale.

La dysfonction est représentée par un une restriction de mobilité d’un segment corporel qui est également douloureux, une altération de la dynamique du mouvement.

 

Indications : vastes et variées, parmi les plus fréquentes :

- douleurs de dos

- douleurs de membres, bassin

- douleurs articulaires

- certains maux de tête

- certains vertiges

- certaines douleurs viscérales

 

Traitements :

- mobilisations articulaires et musculaires représentant un traitement et une approche globale

- manipulations vertébrales

- étirement musculaire après contraction, autrement appelé travail myotensif

- technique de raccourcissement musculaire, autrement appelé counterstrain

- techniques de massages musculaires : ponçage, décordage, transverses profonds, rolfing

- travail des fascias musculaires

- technique fonctionnelle en cranio sâcré

- techniques viscérales (abdominales surtout)

 

La médecine manuelle est donc une activité médicale à part entière avec ses spécificités de conduite et suivi thérapeutique mais obéissant aux lois médicales fondamentales, notamment « primum non nocere ».  (« en premier lieu, ne pas nuire »)

Elle est parfaitement complémentaire aux autres approches médicales, médecine occidentale classique et autres médecines alternatives complémentaires.

De ce fait elle s’intègre dans une optique de prévention du patient, sur la connaissance de son corps et l’utilisation qu’il peut en faire.

 

Remboursement : nos médecins sont remboursés par l'assurance de base

Médecins et Thérapeutes